Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 07:55
Le Déserteur est une chanson écrite par Boris Vian, sur une musique de Boris Vian et Harold Berg.
La première interprétation a été diffusée en 1954. Cette chanson a été interprétée par, entre autres, Mouloudji (mai 1954), Boris Vian lui-même, Serge Reggiani, Juliette Gréco, Richard Anthony, Johnny Hallyday, Dan Bigras, Leny Escudero, Dédé Fortin, Joan Baez, Hugues Aufray, Marc Lavoine et Peter, Paul and Mary ainsi que les Sunlights. En 1983, Renaud en fait une adaptation, sous le titre Déserteur. Mais c'est Mouloudji qui fut le premier à la chanter, tous les artistes sollicités s'étant désistés. Mouloudji demande à Boris Vian de modifier certaines paroles, parce qu'il souhaitait un propos plus large. Ainsi, « Monsieur le Président » est remplacé par « Messieurs qu'on nomme grands » ; « ma décision est prise, je m'en vais déserter » est remplacé par « les guerres sont des bêtises, le monde en a assez » etc. De plus, étant non violent, il veut modifier la fin car, il n'imagine pas avoir un fusil, et de plus tirer sur des gendarmes. Et Boris Vian lui aurait répondu « tu fais comme tu veux Moulou, c'est toi qui chantes ». La chanson, enregistrée le jour même de la défaite de Dien-Bien-Phu, par pur hasard, sera immédiatement interdite de diffusion radio, et interdite de vente. Boris Vian enregistrera plus tard la version « armée » mais c'est la version Mouloudji qui sera apprise par tous les jeunes entre 1954 et 1960-62, transmise par les associations militantes, syndicales, par les spectacles de soutien dont Mouloudji n'était pas avare. Ensuite, Peter, Paul and Mary la chanteront, aux États-Unis, au début de la guerre du Viet-Nam. Chanter Le Déserteur en France, en 1963-64 était beaucoup moins problématique qu'en 1954.
 
Monsieur le Président
 Je vous fais une lettre
 Que vous lirez peut-être
 Si vous avez le temps
 Je viens de recevoir
 Mes papiers militaires
 Pour partir à la guerre
 Avant mercredi soir
                                                    Monsieur le Président
                                                    Je ne veux pas la faire
                                                   Je ne suis pas sur terre
                                                  Pour tuer des pauvres gens
                                                      C'est pas pour vous fâcher
                                                      Il faut que je vous dise
                                                      Ma décision est prise
                                                         Je m'en vais déserter
 
                                                                                                Depuis que je suis né
                                                                                                J'ai vu mourir mon père
                                                                                                 J'ai vu partir mes frères
                                                                                                 Et pleurer mes enfants
                                                                                                Ma mère a tant souffert
                                                                                                   Elle est dedans sa tombe
                                                                                                   Et se moque des bombes
                                                                                                     Et se moque des vers
 Quand j'étais prisonnier
 On m'a volé ma femme
 On m'a volé mon âme
 Et tout mon cher passé
 Demain de bon matin
 Je fermerai ma porte
 Au nez des années mortes
 J'irai sur les chemins
 
                                              Je mendierai ma vie
                                                 Sur les routes de France
                                             De Bretagne en Provence
                                                      Et je dirai aux gens:
                                                       Refusez d'obéir
                                                    Refusez de la faire
                                                  N'allez pas à la guerre
                                                       Refusez de partir
                                              S'il faut donner son sang
                                                  Allez donner le vôtre
 Vous êtes bon apôtre
 Monsieur le Président
 Si vous me poursuivez
 Prévenez vos gendarmes
 Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer
 
                                       
Pour plus d'histoire, visitez notre blog ami : evasion historia

Partager cet article

Repost 0
Published by passions73 - dans musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de passions73
  • Le blog de passions73
  • : Un petit espace sans prétention pour parler de nos passions
  • Contact

Recherche

Mes Passions